Obtention du Certificat de l'Université de Lausanne : "La science forensique au tribunal : témoin digne de foi ?"

Je suis heureux d'avoir suivi la formation à distance proposée par l'Ecole de Sciences Criminelles de l'Université de Lausanne et l'avoir réussi en obtenant la note de 100 % : " La science forensique au tribunal : témoin digne de foi ? ".

Objectifs :

- Développer un jugement critique envers la science forensique
- Promouvoir une bonne gestion des résultats des expertises forensiques dans la justice pénale
- Prendre conscience de l’importance des probabilités et du raisonnement probabiliste en science forensique
- Expliquer que les résultats scientifiques ne sont pas absolus (même en présence d’ADN ou d’empreintes digitales)
- Tirer des leçons d’affaires passées, certaines ayant mené à des erreurs judiciaires impliquant la police scientifique

Programme :

L'ensemble du cours vise à comparer les pratiques constatées dans des affaires célèbres et les bonnes pratiques encouragées par la directive de l’ENFSI. Par conséquent, nous commencerons par définir certains critères d’établissement de rapport, qui sont essentiels pour apporter des preuves fiables devant le tribunal, et par expliquer les principes de l’interprétation (basée sur le concept de rapport de vraisemblance) qui doivent régir la production de toute preuve forensique. De l’application de ces principes découlera comment on doit présenter les résultats forensiques au tribunal.

Des affaires internationales impliquant des preuves basées sur des traces d’ADN, des résidus de tir, des traces d’oreille, des traces papillaires (ou empreintes digitales) seront analysés et discutés.

Nous comparerons des situations où de grandes quantités de sang ont été retrouvées à des cas où les quantités d’ADN retrouvé sont faibles. Vous apprendrez à comparer ces deux situations et découvrirez quel type de résultats peut être attendu et quelles méthodes offrent une interprétation équilibrée et robuste. Cette première partie du cours démontrera que les techniques très sensibles exigent des méthodes d’interprétation adéquates.

Dans la deuxième partie du cours, vous comprendrez que lorsque les quantités sont infimes des procédures de contrôle rigoureuses sont nécessaires sur la scène de crime et en laboratoire. En effet, la pollution (ou ce que l’on appelle la contamination) demeure un aspect dont il faut tenir compte. Vous apprendrez également comment prendre en compte la possibilité d’erreur/de contamination lors de l’évaluation des résultats.

Vous allez également apprendre la façon dont les valeurs statistiques doivent être présentées devant le tribunal.

Les professeurs : Tacha Hicks Champod, Christophe Champod, Franco Taroni & Alex Biedermann.

Certificat