Recherche et développement

Le Laboratoire Pluridisciplinaire de Criminalistique contribue à sensibiliser la communauté scientifique sur les épineux problèmes rencontrés en criminalistique et médecine légale en proposant des séminaires et ateliers au sein des Universités et Ecoles d'Ingénieurs. En collaboration avec ces établissements, nous mettons en place divers projets de recherche en criminalistique et médecine légale.

Nous souhaitons que les résultats obtenus puissent être utilisés aisément par les criminalistes sur le terrain et en laboratoire. Nous espérons aussi que de tels projets de recherche soient plus massivement développés par les chercheurs au sein des Universités françaises en partenariat avec des acteurs publics ou privés de la criminalistique.

De tels travaux ont permis notamment l'élaboration du BLUESTAR (révélation de traces de sang) ou du lumicyano (révélation d'empreintes digitales).    

N'hésitez pas à nous contacter pour nous proposer de nouveaux partenariats en vue de développer de nouveaux projets de recherche en criminalistique. Selon la pertinence du projet, des demandes de subventions pourront être faites auprès d'organismes spécifiques (mécénats, ANR, DGA, etc.). 

LES PRINCIPAUX PROJETS EN COURS DE DEVELOPPEMENT SONT :

- Projet TIC-TAC : Modélisation de la température d’un cadavre pendant la phase post-mortem précoce. Lire l'article paru dans Sciences et Avenir

- Projet NANO-GUN : Etude des nanoparticules dans les résidus de tir d'armes à feu

- Projet BLA-BLA : Vulgarisation de la connaissance en criminalistique

- Projet SPLASH : Etude d'impacts de gouttes de sang et morphoanalyse des traces de sang. Lire l'article paru dans la revue Citrus